[Jeux de Rôle] Shadowrun

20
Mai
2014

Si je retourne à la lointaine époque de l’école secondaire, j’avais eu le plaisir de jouer à la seconde édition de Shadowrun. Cet univers futuriste et fantastique avait piqué ma curiosité et stimulé mon imaginaire, j’avais même lu des romans issus de ce jeu de rôle. Puis, le temps est passé et j’avais délaissé ce jeu pour d’autres. Récemment, je suis tombé sur une édition récente de ce jeu et je me suis donc remis à ce jeu de rôle célèbre.

Type de Jeu : Cyberpunk fantasy

Année de Publication : 2013 (5e édition)

Éditeurs : FASA Corporation Inc. / Fantasy Productions / Catalyst Game Labs

Univers : Pour les néophytes, Shadowrun est un jeu sombre qui prend place dans l’Amérique de la seconde moitié du XXIe siècle. À cette époque, les États-Unis se sont divisés en plusieurs nations plus petites, les Megacorps (de puissantes compagnies multimilliardaires) font la loi, le crime et la violence sont omniprésents dans les rues et la technologie a fait des avancées fulgurantes en informatique, en cybernétique et dans les applications web.

Au début du siècle, deux événements ont transformé le genre humain en profondeur et ont modifié à jamais le monde : l’Éveil (the Awakening) et la Goblinisation (Goblinization). Depuis, la magie et les mythes sont de retour sur Terre et un bon pourcentage de gens a muté en des sous-espèces : les métatypes.

Le monde de Shadowrun met donc l’emphase sur les contrastes qu’apportent la technologie et la magie et sur les problèmes moraux qu’apportent la criminalité (la majorité des parties de ce jeu tourne autour de ce thème), le racisme et la violence.

Règles : Un personnage de Shadowrun s’articule autour d’un métatype (Humain, Ork, Nain, Elfe ou Troll), de neuf attributs (Corps, Agilité, Réaction, Force, Charisme, Intuition, Logique, Volonté et Initiative) et de plusieurs qualités et compétences.

La base du jeu s’articule sur une multitude de dés à six faces qui seront brassés pour résoudre combats et autres situations du jeu. Plus l’on obtient un nombre élevé de succès (5 ou 6 sur les dés), plus l’action entreprise sera exécutée avec brio.

Les règles comprennent aussi un système de magie et un système de réalité virtuelle fort élaborée et qui permettra d’ajouter une couche supplémentaire à la richesse du jeu. Ainsi, les joueurs pourront s’amuser à personnifier un elfe pirate informatique, un nain magicien ou un troll samurai des rues!

Pour : L’originalité de Shadowrun réside autant dans son univers riche et unique, mélangeant des genres qui ne l’avaient jamais été, que dans les options qui s’ouvrent aux maîtres de jeux et aux joueurs. L’intrigue d’une campagne de Shadowrun peut autant verser dans le mysticisme, dans le polar noir ou dans la politique de rue.

Contre : Les règles de Shadowrun sont à bien des égards complexes et les combats peuvent souvent s’éterniser. Cela prendra plusieurs sessions aux joueurs pour se mettre à l’aise avec ce système.

Ma Note : 7 / 10



There are no comments yet, add one below.

Leave a Comment


You must be logged in to post a comment.



Go to the top of the page