[Jeux de rôle] De science et de fiction

10
Nov
2015

Il y a une date que tous les fans de science-fiction attendent avec impatience : le 16 décembre 2015. En effet, il s’agit là de la sortie dans les cinémas du septième opus de la saga de Star Wars. Puisque je vous entretien souvent de dragons, de barbares sauvages et de gros démons pas fins, j’ai décidé aujourd’hui, de vous entretenir de mon amour pour la littérature et le cinéma de science-fiction. Pour ce faire, je vais vous parler des différents genres de sci-fi.

Très souvent, lorsque je discute avec des gens de science-fiction, ils n’ont qu’en tête que Star Wars ou Star Trek. Pour eux, la SF n’est faite que de vaisseaux spatiaux, que de fusils lasers, que de robots sympathiques et que d’extraterrestres menaçants. Je me propose donc de vous détailler plusieurs catégories de science-fiction afin de susciter chez vous curiosité et inspiration. De plus, je vais vous indiquer quelques pistes de lectures, de films et de jeux de rôles en lien avec chacune des catégories.

 

Space Opera

Lorsque l’on traite de batailles galactiques, de vaisseaux spatiaux, d’exploration de l’univers et de rencontre avec des civilisations extraterrestres, on parle de space opera. Il s’agit du genre le plus connu par les gros noms de cinéma que sont Star Wars et Star Trek. Les thématiques qu’aborde ce genre de SF sont très diversifiées. On y traite des enjeux scientifiques du voyage spatial (vitesse de la lumière, trou noir, trou de ver), des relations avec les extraterrestres et avec les robots (enjeu de l’altérité, différence de modes de pensée) ou même de l’isolement et des dangers que représente la vie dans l’espace.

Littérature : le Cantos d’Hypérion (Dan Simmons), le Cycle d’Ender (Orson Scott Card), le Cycle de Fondation (Isaac Azimov), Guide du Voyageur Galactique (Douglas Adams).

Cinéma / Télévision : Battlestar Galactica (Ronald D. Moore), Dans une galaxie près de chez vous (Claude Legault et Pierre-Yves Bernard), Firefly (Joss Whedon), Star Gate (Roland Emmerich), Star Trek (Gene Roddenberry), Star Wars (George Lucas).

Jeux de Rôle : Eclipse Phase, The Metabarons Roleplaying Game, Pax Draconis, Serenity RPG, Spacemaster, Star Trek RPG, Star Wars RPG, Warhammer 40 000 RPG.

 

Planet Opera

Au contraire du space opera, le planet opera se déroule principalement sur une planète exotique à l’écosystème, à la géographie et aux ressources qui différent de la Terre. Ce genre de SF permet de décrire aussi des cultures et des sociétés diversifiées et mettre en place des enjeux écologies, sociaux et politiques. Parfois, il s’agit de nouvelles planètes qu’il faut explorer et découvrir ou bien on y prend un point de vue de l’interne où la vie quotidienne y est décrite.

Littérature : l’Anneau-Monde (Larry Niven), le Cycle de Dune (Frank Herbert), le Cycle de Mars (Edgar Rice Burroughs), Tyranaël (Elizabeth Vonarburg).

Cinéma / Télévision : Avatar (James Cameron), Dune (David Lynch), John Carter (Andrew Stanton), Solaris (Andreï Tarkovski).

Jeux de Rôle : Blue Planet, Dune : Chronicles of the Imperium.

 

Cyberpunk

Imaginez que l’état des choses s’aggrave sur la Terre. La violence est devenue omniprésente, la pollution est hors de contrôle et le monde est devenu l’échiquier de diverses forces politiques et, surtout, économiques qui essaient à tout prix de survivre. Vous avez là un bon portrait du genre du cyberpunk. Généralement située dans un futur proche, cette catégorie de SF est une vision pessimiste de ce qui pourrait bien arrivé à notre monde si on le laissait aller. Il explore des thèmes sombrent des débordements du capitalisme sauvage où des entreprises géantes (des megacorps) se combattent pour piller les dernières ressources du monde à l’aide d’antihéros indépendants et très violents qui combattent dans les rues ou sur un Internet devenu omniprésent dans la vie des gens.

Ce type d’univers doit son nom à Cyber pour son aspect hautement technologique et Punk pour sa violence.

Littérature : Avaleur de monde (Walter Jon Williams), Les mailles du réseau (Bruce Sterling), Neuromancien (William Gibson).

Cinéma / Télévision : Blade Runner (Ridley Scott), Dark Angel (James Cameron), Strange Days (Kathryn Bigelow), Total Recall (Paul Verhoeven).

Jeux de Rôle : Cyberpunk 2020, Shadowrun, Tokyo NOVA.

 

Post-Apocalypse

Alors que le cyberpunk dépeint un futur pessimiste, le post-apocalypse pousse cette noirceur encore plus loin : il détruit le monde. En effet, les œuvres dans cette catégorie ont détruit le monde via une guerre totale, une pandémie ou une catastrophe naturelle et une poignée d’humains doivent y survivre. Le principal thème de ces univers est la survie et la confrontation contre les autres humains, les mutants ou encore pire! Il existe aussi la possibilité de jouer sur la carte de l’espoir et élaborer des histoires autour de la reconstruction d’une civilisation plus juste, plus intelligente et plus éclairée.

Littérature : Chroniques du pays des mères (Élizabeth Vonarburg), Le Facteur (David Brin), Le Fléau (Stephen King), Hunger Games (Suzanne Collins), Metro 2033 (Dmitri Gloukhovski), La Route (Cormac McCarthy).

Cinéma / Télévision : 12 Singes (Terry Gilliam), Brume (Frank Darabont), le Livre d’Éli (Albert et Allen Hughes), Mad Max (George Miller), Numéro 9 (Shane Acker).

Jeux de Rôle : Deadlands : the Hell on Earth, Gamma World, The Morrow Project, Numenera, Rifts.

 

Voyages Temporels / Interdimensionnels

Alors que les univers de space opera ont souvent des thématiques d’exploration spatiale, certains univers de SF ont comme thème le voyage dans le temps ou entre les dimensions ou bien les deux. Ils apportent souvent avec eux des problèmes philosophiques sur les conséquences et la possibilité de tels voyages. Bien que très amusants, de tels concepts peuvent vous donner des maux de têtes.

Littérature : 22/11/63 (Stephen King), Flatland (Edwin Abbott Abbott), La machine à explorer le temps (H. G. Wells).

Cinéma / Télévision : Code Source (Duncan Jones), Dr Who (plusieurs réalisateurs), Rapport minoritaire (Steven Spielberg), Retour vers le futur (Robert Zemeckis), Sliders : les mondes parallèles (Travy Tormé et Robert K. Weiss), Terminator (James Cameron).

Jeux de Rôle : Continuum, The Doctor Who RPG, Multiverser, Time Lord.

 

Steampunk / Uchronies

La SF comprend aussi un type d’univers bien particulier : les uchronies. Dans de tels univers, l’histoire ne sait pas réellement passée comme sur notre version de la Terre et il est donc possible de voir l’Allemagne nazie coloniser la Lune ou bien un monde où ce serait l’URSS qui serait sortie victorieuse de la Guerre Froide.

Il existe une sorte d’uchronie qui forme presque un genre en elle-même : le steampunk. Empruntant son esthétique à l’époque victorienne et aux romans de Jules Verne, ce genre dépeint des univers où le monde aurait évolué à partir des connaissances scientifiques du XVIIIe siècle.

Littérature uchronique : Chronique des années noires (Kim Stanley Robinson), Le maître de Haut-Château (Phillip K. Dick), La porte des mondes (Robert Silverberg), Ptah Hotep (Charles Duits).

Littérature steampunk : À la croisée des mondes (Phillip Pullman), le Cycle d’Oswald Bastable (Michael Moorcock), L’équilibre des paradoxes (Michel Paget), Jackie Salaberry (Mel Gosselin), La lune seule le sait (Johan Heliot).

Cinéma / Télévision uchronique : 2009 : Lost Memories (Lee Si-myung), Le crépuscule des aigles (Christopher Menaul), Iron Sky (Timo Vuorensola).

Cinéma / Télévision steampunk : Atlantide, le monde perdu (Studio Disney), Hugo (Martin Scorcese), La Ligue des Gentlemens Extraordinaires (Stephen Norrington), Wild Wild West (Barry Sonnenfeld).

Jeux de Rôle uchronique : Fringeworthy, Reich Star.

Jeux de Rôle steampunk : Etherscope, Iron Kingdoms, Space 1889.



There are no comments yet, add one below.

Leave a Comment


You must be logged in to post a comment.



Go to the top of the page