Brisez les stéréotypes!

25
Août
2016

En tant que fidèle adepte de jeux de rôles grandeur nature, j’ai appris bien des choses durant mes années de pratique; assez pour pouvoir les partager avec vous. Aujourd’hui, je vous propose des conseils simples pour vous aider à devenir de meilleurs joueurs et peut-être même de meilleures personnes. Je me présente : Vince Leclerc alias Sir Vince et voici mon premier texte pour La Horde Geek. Dans cet article, j’espère être capable de vous inciter à briser les stéréotypes lors de vos créations de personnages.

C’est connu, on vit dans une société qui est encore fortement influencée par les stéréotypes. Ceux-ci étant autant positifs que négatif (et je vous regarde, les clowns qui s’arrache les cheveux à cause d’un foutu maillot de bain). Même si beaucoup de gens font des grandeurs nature pour s’évader de la réalité, les stéréotypes sont omniprésents : le grand guerrier noble et justicier, le barbare colérique et soûlon qui ne pense qu’à la bagarre, l’elfe bien élevé et délicat et, oh!, les dieux savent très bien que j’en passe! C’est bien beau tout ça, mais à la longue ça devient légèrement redondant. Imaginez deux joueurs autour du feu en mangeant des saucisses avoir une discussion hors-jeu : « Donc tu t’es fait un paladin fanatique bon? » dis un. « Ouaip. Et toi? » demande l’autre. « Bah… même chose, bien honnêtement… ». Ça crée un malaise vous ne trouvez pas?Exemple de perso - l'Elfe

On a parlé d’un elfe tout à l’heure, mais on peut s’entendre que ce ne sont pas tous les elfes qui sont des « broute-feuilles » comme je les appellerais. Imaginons un peu une elfe dont plusieurs de sa famille espèrent qu’elle devienne une magicienne très intelligente et polie aux goûts délicats. Juste pour faire chier toute sa famille, elle fuit la grande ville pour aller traîner avec une troupe de barbares nomades qu’elle a rencontré en libérant sa frustration un soir. On peut alors imaginer une elfe aux proportions amazoniennes qui rote, crache, sacre, boit et botte des culs à coup de bottes à cap d’acier forgé. Avouez-le, ce serait vraiment drôle de voir aller une joueuse faire ce genre de personnage et personnellement, vraiment «bad-ass»!exemple de perso - l'Orque

Ou alors on peut aller dans le contraire extrême : On reconnait un orc par sa soif de sang et de guerre, sa férocité et sa sauvagerie qui fait de cette créature une véritable bombe à retardement. Imaginons maintenant un petit bébé orc abandonné à cause d’une difformité. Qu’en serait-il si ce bébé orque a été recueilli par une riche famille aristocrate et empathique? Cet orc difforme aurait été nourri, logé et éduqué par les meilleurs professeurs des environs devenant un professeur lui-même expert dans un domaine quelconque. Et imaginons que cet orc est le gentleman en chef dans toute la capitale, je suis sûr qu’il n’aurait pas de mal à faire tomber les jeunes humaines comme un orc ferait habituellement tomber des soldats sur le champ de bataille.

Vous voyez? J’ai pris deux races, deux énormes stéréotypes et je les ai complètement changés de bord pour créer des extrêmes qui font en sorte que ces deux personnages sont plus intéressants, unique et amusant à incarner. Pourtant, je n’ai cité que deux exemples parmi tant d’autres. Je vous invite donc pour vos prochains personnages de vous inspirer de ces deux exemples pour créer des personnages hauts en couleur que personne n’oubliera!



There are no comments yet, add one below.

Leave a Comment


You must be logged in to post a comment.



Go to the top of the page