Quelques «Brins d’éternité» pour s’évader…

26
Mar
2014

Ce printemps, la revue Brins d’éternité nous offre un numéro rempli de surprises! De prime abord, les illustrations. La couverture de Nathalie Giguère exprime clairement les voluptés qui nous attendent au sein de ce numéro.

brins37b

De son côté,  Karine D. Tremblay nous imprègne de l’atmosphère en laissant parler la simplicité par son tracé fluide et vaporeux dans un décor épuré. Finalement, Tina Mailhot-Roberge, «punch» en traduisant les émotions d’un seul coup d’œil pour le texte Divergence. Au niveau du contenu, fidèle à sa réputation, la revue offre un sommaire électrisant. Voyons de plus près ce numéro exceptionnel:

 

Divergence
Sébastien Chartrand
sebastien-chartrand-auteur-lensorceleuse-pointe

Ce jeune auteur qui mérite d’être connu a déjà commencer à charmer les lecteurs québécois avec L’ensorceleuse de Pointe-Levy aux Éditions Alire. Cette fois, il nous présente une nouvelle déroutante à la narration aussi fluide que poétique.

 

«Le vent âpre, porteur des étouffantes poussières du désert, ne s’était jamais engouffré dans le dédale. Seul le murmure de ses plaintes sifflantes pénétrait parfois jusqu’aux cavernes où, depuis l’enfance, s’était déroulé l’essentiel de son existence. »

L’émotion transcende ses descriptions pour atteindre chambarder gentiment le lectorat dans son confort. Il verse l’intrigue avec tellement de justesse que le récit se termine sur une apothéose incroyable. Pour discuter avec cet auteur, sachez qu’il sera présent au kiosque des Éditions Alire (63) du Salon du Livre de Trois-Rivières de vendredi à dimanche (28-30 mars 2014). De plus, les jeunes trifluviens des écoles inscrites auront le privilège d’assister à une de ses animations sur le terroir et les contes fantastiques québécois via le fantasy. Une fin de semaine haute en couleur en compagnie de cet auteur passionné!

 

Le son du hautbois
Ève Patenaude
eve-patenaudePour sa première présence dans la revue Brins d’Éternité, cette auteure dans un récit fantastique où les rêves sont plus vrais que l’on pense. Bien que le rythme soit un peu lent au départ, par exemple avec l’énumération des breuvages, la trame narrative s’installe à coup d’indices laissés au soin de l’intelligence du lecteur. Comme avec son roman Clandestine (collection Les Clowns Vengeurs aux Éditions Porte-Bonheur), l’auteure met l’accent sur les non-dits; au grand plaisir du lectorat. Avec ses personnages charmants, autant par leurs qualités que leurs petits travers, Ève Patenaude dresse un tableau particulièrement accrocheur. Elle trace avec douceur un suspense qui attise la curiosité.

Le Lendemain, les journaux parleront de la folie collective
Pierre-Luc Lafrance
Pierre-Luc Lafrance

Habitué des pages de Brins d’Éternité, Pierre-Luc Lafrance nous transporte dans une sombre aventure dans le triste décor d’Haïti. Par ses personnages émouvants de véracité, cet auteur d’expérience capte l’attention. Ses descriptions vibrantes rendent le récit d’autant plus passionnant.

«Il a les traits tirés et les yeux cernés, traces évidentes des excès et des privations que son corps a endurés tour à tour. Pourtant, il a meilleure mine, bien meilleure que lors de sa récente descente aux enfers. On le dirait presque heureux. Et, en fait, il n’a jamais été aussi près de l’être. Dans le miroir, il voit derrière lui, par-dessus son épaule, le petit noir, les cheveux blancs et le corps malingre, dont le visage se fait l’écho de sa propre inquiétude.»

Pour couronner le tout, l’auteur nous transporte dans une finalité désarmante à saveur glauque. Gageons qu’il nous réserve encore bien des surprises!

Exodes
Michel Pelini
Invité français par la revue, cet auteur émergent nous présente un texte au thème majestueux. Il exploite avec finesse la conquête spatiale comme prétexte pour s’affranchir du nid. Pelini nous fait voyager sur le tortueux passage à la vie adulte. N’étant guerre facile, surtout pour les parents qui en sont les témoins impuissants, la table est dressée pour un récit bien campé. Malgré la mise en texte éclatée qui compliquera la lecture de certains, la narration permet une réflexion profonde sur le sujet. Naturellement, le rythme peut paraître lent. Gardons en tête que pour raisonner correctement, il faut prendre le temps nécessaire. Bref, une lecture à savourer avec son thé chaud en attendant le retour de la belle saison.

Je répare tout
Yves-Daniel Crouzet
yves-daniel-crouzet
Dans une nouvelle de science-fiction, l’auteur nous plonge dans l’univers d’un cyborg de 10 ans qui a une vision lumineuse de l’enfer qui l’entoure. Son introduction captivante accroche l’intérêt du lecteur pour un récit dont la narration est criante de justesse. Ses descriptions d’une netteté exemplaire nous permettent d’entrer dans ce monde futuriste avec aisance.

«Sur ces entrefaites, Suzanna était revenue avec un bol de chocolat – du vrai! – tout fumant. Ça m’a bien requinqué! Presque autant que l’huile haute technologie à base de méta-glissants hydrocarbonés synthétiques.»

Merci à Brins d’Éternité d’avoir invité cet écrivain français au sein de ses pages. Si le roman sur lequel travaille Yves-Daniel Crouzet est à la hauteur de la nouvelle littéraire qu’il a composée pour la revue, il est clair qu’ils ne resteront pas longtemps sur les tablettes des librairies. C’est donc un auteur à suivre avec intérêt!

Articles
Parmi les articles proposés dans ce numéro, Les zombies en marche de Mélissa Boudreault a retenu notre attention. À l’instar de l’essai d’Amélie Pépin (voir article antérieur), l’auteure nous offre une belle réflexion sur l’engouement du phénomène. Il est à parier que vous serez tenté de participer à la prochaine marche des zombies.

D’un autre côté, comment ne pas souligner celui de Pierre-Alexandre Bonin sur la très célèbre œuvre de H.P. Lovecraft. Horreur et sacré dans «L’appel de Chtulu» de Lovecraft, offre une vision intéressante de cette nouvelle fantastique qui a marqué l’histoire littéraire. Une belle occasion de découvrir ce chef-d’oeuvre pour ceux qui n’ont pas eu ce privilège. Pour les autres, c’est l’opportunité de savourer de nouveau les passages les plus marquants. De quoi nous donner le goût de le relire!

Note de l’équipe:

4-etoiles-de-la-mort



There are no comments yet, add one below.

Leave a Comment


You must be logged in to post a comment.



Go to the top of the page