Février, un mois fantastique!

18
Fév
2015

Février est un mois fantastique. Non pas par sa chaleur parce que les bureaux de La Horde Geek sont plutôt semblable à l’aire glacière, mais plutôt parce que le style littéraire est mis à l’honneur dans plusieurs maisons d’édition. Voici quelques oeuvres qui ont retenu notre attention.
gardiendesportes3

 

C’est maintenant officiel. Sonia Alain nous revient bientôt avec un troisième tome pour sa série Les Gardiens des portes: Amélie. C’est donc dans ce troisième volume qui sera publié par les éditions Ada en juin 2015, que nous  découvrirons, de façon plus précise, ce qui se trame dans l’ombre à travers les embûches que la jeune héroïne traversera avec brio. Le tout se déroulant dans le décor enchanteur de Rome.

« Au fil du temps, Georgina était parvenue à faire d’Amélie une chasseuse exceptionnelle, mais elle était consciente que cela ne serait pas suffisant. Amélie tuait sans aucun plaisir, en revanche elle le faisait promptement, sans la moindre hésitation, ce qui serait un atout majeur pour la suite des choses. Cependant, elle ignorait tout de la destinée qui l’attendait. Sa nièce allait devoir affiner davantage ses sens pour avoir, ne serait-ce qu’une chance d’échapper au danger qui la menaçait dans l’ombre. Son expertise des démons lui serait d’un grand secours, ainsi que son habileté à les éliminer, tout comme sa capacité à discerner leur aura maléfique. Malgré tout, elle aurait besoin d’un protecteur à ses côtés. Il lui fallait un gardien des portes. »

Ce volet est crucial dans la saga car c’est Amélie qui fera les liens entre Abbygaelle, Alicia et Abaddon (le mal). Ainsi,  tous les éléments seront là pour la finale, le tome 4: Les Seigneurs des Ténèbres (prévue pour la fin 2016), où les trois protagonistes retourneront dans le passé. Eh oui! C’est vers les années 1570 que se déroulera l’assaut final contre les ténèbres qui s’acharne contre elles.
Ce qui explique le choix de l’auteur pour le titre du dernier tome. Bref, de la romance fantastique, certainement, mais qui n’est point dépourvue d’action.

Avec le talent que nous lui connaissons, nous pouvons nous permettre d’espérer que Sonia Alain nous réserve une finale plus épique que celle de Twilight. Pour ne rien manquer de la suite des choses, n’hésitez pas à visiter son blogue en cliquant ici, sa page Facebook en cliquant ICI, ou celle de Twitter en cliquant ici.ligne explosion

zodiak,-tome-3Toujours du côté fantastique, les éditions Ada feront apparaître cette semaine le tome 3 de la série Zodiak: La révolution des astres.

Dans ce volet, Maude Royer met en scène la treizième Gardienne et de ses «femmesdragons» qui protègeront les nébuleux, délivrés de l’esclavage. Non sans raison. Valeski de Dhalim, l’un d’entre eux est destiné au trône de Nusakan. Pour assurer sa protection, Jorik de Sadira et Saraléanne de Gemme partiront avec leurs amis à la recherche de l’obsidienne.

Naturellement, elle ne leur sera pas servie sur un plateau d’argent.
Les mangoustes, des assassins sans scrupules, leurs réservent des surprises inoubliables. Ces mystérieux tortionnaires ne seront pas les seuls à se dresser sur leur route.

«Arrivé à destination, le prince Mangouste eut du mal à pénétrer dans ses quartiers. De très nombreux objets, dont une multitude de caisses de bois et d’animaux empaillés, en bloquaient la porte. La sentinelle qui surveillait l’entrée de ses appartements l’aida à la pousser. Le plancher était jonché de vêtements, de boîtes vides, de plateaux-repas, de carcasses de poulet, de coeurs de pommes, de coupes à vin vides et de rats, vivants ou morts. Ce fut à coups de pied qu’il s’y fraya un chemin. L’odeur de la pièce était infecte. Il y avait toutefois longtemps que l’homme n’y était plus sensible. Il envoya valser un portemanteau qui le narguait en lui bloquant le passage de ses six bras levés. Puis, il le vit, entre deux pots de verre où baignaient de repoussants fœtus déformés. Le paquet. Le prince Mangouste faisait régulièrement venir des choses d’un peu partout dans le monde, uniquement pour le bonheur de les posséder. La plupart n’avaient aucune utilité, et il les oubliait juste après les avoir déballées, les égarant dans son fatras qui grandissait d’année en année.»

Bref, une suite qui ne manque pas de piquant pour une auteure hors du commun. Quel plaisir d’échanger avec elle! (Voir entrevue précédente) Nous ne manquerons pas sa prochaine présence dans un événement littéraire. Promis!

 

ligne explosion

 

yeuxjaunes3Yvan Godbout nous a aussi réservé une belle surprise pour février. Les éditions Ada publieront son troisième tome de la série Les yeux jaunes, La faim. Disponible en ebook dès la semaine prochaine puis en librairie dans les suivantes, les fans science-fiction seront comblés.

La fin du monde aboutira-t-elle enfin? L’auteur a réservé à Mimi, Sandy, Mathieu et  Dany des embûches dignes de ce nom alors qu’ils tenteront de retrouver Félix. Promesses brisées, vies sacrifiées, tous les moyens sont bons pour les empêcher d’atteindre leur objectif. Sans compter que les individus contaminés continueront de les traquer sans relâche! Leur survie ne tiendra plus qu’à un fil. Résistera-t-il?

Sans être nihiliste, Yvan Godbout a le don de plonger ses lecteurs dans un univers sombrement captivant. Pour ne rien manquer de l’évolution de cette série, visitez la page Facebook Les yeux jaunes en cliquant ici.

Yvan Godbout et Anne-Marie

Finalement, pour ceux qui aimeraient en connaître un peu plus sur l’auteur, la revue Clair/ Obscur a publié une entrevue fort intéressante intitulée Dans la bibliothèque de… menée par nulle autre que notre éditrice. Vous pouvez vous procurer un exemplaire EN CLIQUANT ICI.

 

 

ligne explosion

allegracia

Alégracia et Riuth sont ci-dessus représentés par l’artiste québécois Xin Ran Liu

Dans un esprit un peu plus mordant, la maison d’édition Les Six Brumes a annoncé, il y a quelques jours seulement, l’arrivée cet automne de l’intégrale d’Alégracia. Il nous faudra être patients. Néanmoins, ce voyage dans l’univers du Continent-Coloré en vaut réellement la peine. Pour ceux qui n’auraient pas eu le privilège de s’y aventurer, on y suit une jeune fille, Alégracia, et sa soeur Sintara, qui défieront les lois pour franchir les frontières interdites et lever le voile sur ses origines mystérieuses. Naturellement, elles y feront des rencontres fascinantes; autant de créatures mythiques dans ce monde enchanteur qui s’ouvre à eux que d’adversaires malveillants qui convoiteront leurs pouvoirs. Dans quel sens penchera la balance? La tentation du côté obscur vaincra-t-elle leurs valeurs? Sans vouloir brûler l’intrigue, cette histoire destinée à un lectorat de 16 ans et plus n’a rien à envier aux best-sellers que l’on connait en fantasy ou science-fiction ( Hunger Games, Divergent ou Harry Potter par exemple).

Dominique Bellavance

Si vous avez aimé la trame narrative de Final Fantasy VII, vous apprécierez d’autant plus ce récit exceptionnel. D’autant qu’il est écrit par Dominic Bellavance, un auteur talentueux d’ici.

«Le tome 1 (Alégracia et le Serpent d’Argent) contiendra, en plus des autres modifications,
un épilogue exclusif qui n’apparaissait pas dans l’édition originale. Cet épilogue sert à faire une charnière entre le tome 1 et le 2, puisqu’il se passe 4 ans entre ces deux volumes. C’est aussi la seule scène de toute la trilogie qui se déroulera directement à Roc-du-Cap, la grande cité dont tous les personnages parlent, mais qu’on ne voit jamais vraiment.»

– Dominic Bellavance

Le 10 mars, nous pourrons enfin mettre la main sur la version numérique du premier tome: Alégracia et le Serpent d’Argent. La version intégrale fera partie de la campagne de sociofinancement annuelle de la maison d’édition Les Six Brumes, qui sera annoncée plus tard. Consultez la page d’Alégracia pour en savoir plus en cliquant ICI.



There are no comments yet, add one below.

Leave a Comment


You must be logged in to post a comment.



Go to the top of the page