TERMINATOR GENISYS

23
Juil
2015

TERMINATOR GENISYS – Alan Taylor avec Arnold Schwarzenneger, Emilia Clarke, Jason Clarke, Jai Courtney, Matt Smith, 2015, États Unis, 126m

 

On débute juste avant le premier film, au moment ou Skynet réussit à envoyer un Terminator en 1984 et ou la résistance envoie Kyle Reese comme ange gardien pour Sarah Connor. Comment rendre la suite intéressante ? En plongeant la tête la première dans les paradoxes temporels: le 1984 ou l’on se retrouve n’est plus vraiment celui que l’on connait et ça ne fait que commencer…

 

Les surprises abondent dans cet univers que le cinéphile connaitbien. Elles sont nombreuses parce que l’on modifie l’histoire, que l’on multiplie les paradoxes et qu’on arrive ainsi à bien faire passer les différences d’âge d’Arnold Schwarzenneger ou le nouveau visage de Sarah Connor (Emilia Clarke alias Daenerys Targaryen de Game of Thrones, amenée par le réalisateur qui a travaillé sur des épisode de la série). Il y a aussi un excellent mélange d’action et d’humour, Schwarzenegger y est d’un pince sans rire étonnant et ne rebute pas à se faire surnommer Papy! Le rôle de Matt Smith (Doctor Who) est très important, mais sa présence est somme toute courte, on peut pas tout avoir. Les effets spéciaux sont magnifiques. Ceci étant dit, les paradoxes temporels, c’est un truc intéressant pour les scénaristes, on peut refaire le monde, mais on se pose des questions après avoir vu le film et pas des moindres. Mais je ne vous en dirai pas plus, je n’ai pas envie de vous gâcher votre plaisir et on en a pour notre argent et Il fait bon réentendre le thème du Terminator durant des moments clés. Mario Giguère

TerminatorGenisys



There are no comments yet, add one below.

Leave a Comment


You must be logged in to post a comment.



Go to the top of the page