Seul sur Mars. Vraiment, seul.

19
Oct
2015

Ces temps-ci, la planète Mars a fait la une avec la découverte d’eau à sa surface. Et tout récemment, Matt Damon y a été abandonné Seul sur Mars. À tout le moins, le temps d’un film. Le film se veut le plus juste possible du point de vue scientifique et des connaissances actuelles.

Seul sur Mars.1L’auteur, Andy Weir, (parce que oui, il s’agit encore de l’adaptation d’un roman) a passé près de deux ans à se documenter sur les sciences spatiales. Ayant un père physicien et une mère ingénieur, on peut dire qu’il a grandi dans un milieu scientifique. De plus, il a été programmeur pour de grandes firmes sans pour autant avoir fini ses études. Ce qui rend encore plus l’histoire intéressante de son livre, c’est qu’il a commencé par le distribuer sur son site internet gratuitement en 2011. À la demande de ses abonnés, il fut vendu sur la plateforme Kindle au prix de 99 sous. Devenu un succès fulgurant en peu de temps, il s’est retrouvé dans les meilleurs vendeurs avec près de 35000 téléchargements. Repéré par un agent, un éditeur se montra rapidement intéressé. Puis en 2013, la Fox achèta les droits d’adaptation pour le cinéma dont la copie papier ne va sortir qu’en février 2014.

Le film commence dans le vif du sujet. On est sur Mars avec les astronautes, à cueillir des échantillons et à blaguer. Une gigantesque tempête vient mettre fin à la mission. Ils doivent s’en aller rapidement vers le MAV, le véhicule de retour. Les vents étant très violent l’air est rempli de poussière et de différent débris. Ils voient à peine devant eux. Une parabole se détache et l’astronaute Mark Watney (Matt Damon) la reçoit de plein fouet. Les autres le croyant mort le laisse sur place, car le MAV penche dangereusement.

patates_marsLe lendemain, Mark se réveille et il est sévèrement blessé. Une tige a percé sa combinaison et son thorax. La scène où il se donne lui même les soins médicaux est assez convaincante. Ce qui est rare dans le domaine. Il prend conscience dans qu’elle pétrin il se trouve. Les secours ne peuvent pas venir le chercher avant au moins quatre ans; date de la prochaine mission. Ses ressources alimentaires s’en trouvent donc limitées. Une chance qu’il est botaniste. Il parvient à faire pousser des patates sur Mars! Je vous passe les détails sur la méthode.

Sur terre, Houston sait qu’il est probablement en vie, car il voit bien que quelque chose bouge sur la surface de Mars. Les communications sont impossibles, car la parabole est détruite donc Mark doit trouver seul une solution. C’est finalement grâce à la sonde Pathfinder et Curiosity qu’il va pouvoir reprendre contact avec la terre. On vit avec lui son désespoir et ses réussites. Sur Terre, la NASA et le JPL font tout de leur possible pour lui venir en aide en prenant de très gros risques pour le ravitailler rapidement. Justement, ils en prennent de trop gros. Mettant même son sauvetage en danger. Par contre, ils reçoivent une aide proverbiale. Sans oublier le plan brillant et périlleux de sauvetage.

Même si c’est un film de science-fiction, la grande majorité des éléments sont tout à fait réalistes. La production a pris un grand soin dans le design des éléments du décor. L’ambiance de la planète semble est proche de la réalité. Il y a tout de même certaines invraisemblances, comme la force des vents martiens. Mais bon ce n’est qu’un détail. Matt Damon est convaincant en astronaute perdu sur Mars. Il est beaucoup plus crédible que dans Interstellar. Bref, c’est un beau et bon film de Riddley Scott. On en arrive même à oublier son très moyen Exodus. On espère qu’il va s’attabler rapidement à Alien, Lost Paradise.

Seul sur Mars.2



There are no comments yet, add one below.

Leave a Comment


You must be logged in to post a comment.



Go to the top of the page