OUTPOST 2: BLACK SUN

02
Avr
2015

OUTPOST: BLACK SUN -Steve Barker avec Richard Coyle, Catherine Steadman, Clive Russell, 2012, Royaume Uni, 101m

Fin de la deuxième guerre mondiale, un savant allemand nommé Klausener travaille sur une machine qui va permettre de créer une armée de nazis invincibles, puisque morts-vivants. De nos jours, Helena, chasseuse de criminels de guerre nazi, est sur la piste de Klausener. Elle rencontre en Europe Wallace, un scientifique qui cherche à neutraliser la machine de Klausener, qui a attirée l’attention d’une force de frappe de l’Otan. Il faut faire vite, car vu le danger extrême de l’armée zombie qui avance, on se prépare à bombarder les lieux.

Ce n’est qu’après coup que je me suis rendu compte qu’il s’agit de la suite du premier OUTPOST, que je n’ai pas vu. Il semblerait que ça n’explique pas pourquoi le film est aussi confus, limite inintéressant. Faut le faire, avec une armée de nazis zombis, créer des personnages auxquels on ne s’accroche pas. Le sujet n’est pas très nouveau, il faut le dire, pensons à Shockwave avec Peter Cushing, ou Dead Snow en passant par Zombies of War, Oasis of the Zombies ou Zombie Lake. Le scénario et le montage n’aident pas la cause. Les scènes se suivent sans trop de logique, les morts vivants apparaissent n’importe quand, n’importe ou, la révélation tardive de mystères qu’on a pu voir venir tombe à plat. Catherine Steadman n’est pas très convaincante dans son rôle, elle est probablement meilleure dans Downtown Abbey, je ne sais pas, mais Richard Coyle, plus efficace est lui aussi un habitué du petit écran, ce qui ne devrait rien excuser. Le jeune réalisateur anglais donnait suite à son propre premier film et prépare un certain Generation Z, dont on devine le sujet. Mario Giguère

outpost2c



There are no comments yet, add one below.

Leave a Comment


You must be logged in to post a comment.



Go to the top of the page