Le tour de force de Docteur Strange

05
Nov
2016

Le Docteur Strange, avec Benedict Cumberbatch dans le rôle principal, vient tout juste d’envahir les écrans du monde. L’histoire est assez simple, un docteur arrogant imbu de lui-même a un jour un terrible accident de voiture. Du jour au lendemain, son monde s’écroule. Il ne peut plus exercer son métier. Il tente par tous les moyens de retrouver sa vie et son travail de neurochirurgien par diverses interventions médical. Il apprend un jour qu’un patient condamné a retrouvé miraculeusement l’usage de ses jambes.

docteur-strange1Il part à sa recherche pour savoir comment et qui l’a guéri. Ce qui l’amène à Katmandou pour y trouver un sanctuaire mystérieux. Il va y apprendre les arts mystiques avec l’Ancien (Tilda Swinton) et aider par Mordo (Chiwetel Ejiofor). Il est mis à l’épreuve par l’Ancien car Strange doute de lui, mais finalement il devient un élève doué dans la pratique des arts mystiques. Il doit affronter des ennemis, les zélotes d’anciens étudiants de l’Ancien qui dirigé par Kaecilius (Mads Mikkelsen), pour le compte d’un dieu maléfique obscure, Dormammu.

doctor-strange-l-ancien-benedict-cumberbatchLe film est spectaculaire à souhait. La déformation des villes est un tour de force magistral. Les départements d’effets spéciaux ont dû passer des nuits blanches à faire un tel rendu transparent qui donne le tournis. La scène finale à Hong-Kong est impressionnante avec une rue est détruite dans les deux sens. Les temps morts ne sont pas très nombreux. On s’amuse à voir Wong (Benedict Wong) le bibliothécaire sérieux et de glace à qui Strange emprunte des livres noires en cachette.

Il ne souffre pas du syndrome du placement des futurs films comme l’a été Capitaine America. Les liens entre les Avengers et le Docteur Strange sont beaucoup plus ténus. On a pu voir à au moins une occasion la tour des Avengers et entendre une discussion à propos d’un homme qui a eu la moelle épinière sectionnée dans une armure. Comme dans tout film de Marvel, il faut rester pour voir la scène post-crédit. Je ne gâcherai pas le punch, mais on va revoir le Docteur plus vite qu’on peut penser. C’est un des rares films dont je peux dire que de le voir en 3D peut valoir la peine si on veut bien payer plus cher le billet. Benedict Cumberbatch est magistral en Docteur Strange Marvel à fait un excellent choix. Il va être comme Tony Stark qui est totalement indissociable de Robert Downey Jr. J’irais même jusqu’à dire que Dr. Strange est le meilleur film Marvel depuis Iron man.



There are no comments yet, add one below.

Leave a Comment


You must be logged in to post a comment.



Go to the top of the page