CONTRONATURA

10
Juin
2016

CONTRONATURA aka The UNNATURALS – Antonio Margheriti avec Joachim Fuchsberger, Marianne Koch, Helga Anders, Claudio Camaso, Italie, 1969, 87m

Angleterre, années 20, quatre notables, leur secrétaire et un chauffeur se rendent a Brighton par une nuit orageuse. Leur voiture s’embourbe et la troupe trouve refuge dans un ancien club de chasseurs. Un homme étrange semble presque les attendre. Sa mère est en transe suite a une séance de spiritisme interrompue par les voyageurs. Lorsque les hommes s’assoient a table avec elle, ils s’embarquent dans une longue nuit qui dévoilera des secrets inavouables de leur passé.

Film méconnu d’Antonio Margheriti, il est étonnant de découvrir un de ses films les mieux maîtrisés. Margheriti travaillait habituellement sur commande avec des sujets populaires de l’heure. Ici il produit, écrit et réalise ce film qui est une perle dans sa filmographie. La co-production avec l’Allemagne lui apporte une brochette remarquable d’acteurs et d’actrices absolument fascinants. Les femmes y ont un rôle central, le titre ayant un lien avec une prédatrice lesbienne qui sème le malheur autour d’elle. Aucun des personnages ne semble blanc comme neige et on ne voit pas venir la conclusion. Pourtant l’histoire débute comme une flopée de films classiques, l’orage, l’auto ou le fiacre en panne, la vieille aux allures de sorcière et les intrigues dans les intrigues. mais Margheriti garde le spectateur constamment sous tension. Les quelques scènes de saphisme sont courtes mais sont des moments marquants de l’énigme.

Des cris dans la Nuit voit Alain Petit nous renseigner sur l’origine de l’oeuvre, chère au réalisateur, et sa distribution quasi confidentielle a l’époque, tout en nous renseignant sur les acteurs et actrices plus connus pour des Krimi a l’époque. Un diaporama complète l’offre du dvd de la compagnie Artus Films, qui contiens la version originale Italienne ou Allemande avec sous-titres français. Un film a découvrir. Mario Giguère

contronaturaaplat



There are no comments yet, add one below.

Leave a Comment


You must be logged in to post a comment.



Go to the top of the page