BIGFOOT THE LOST COAST TAPES

02
Oct
2014

BIGFOOT THE LOST COAST TAPES – Corey Grant avec Drew Rausch, Rich McDonald, Ashley Wood, Frank Ashmore, 2012, États Unis, 90m

Autre film qui se présente comme un montage de vidéos retrouvées. Si dans un premier temps on pense beaucoup à Troll Hunter, l’humour en moins, ça va s’avérer différent. Donc, une équipe réduite de tournage pour une série télévisée a acceptée de payer pas moins de 75,000 dollars à un homme qui prétends avoir une dépouille de bigfoot. Il tiens au secret, frôlant la paranoia, cagoulant l’équipe pour l’amener à son shack perdu en forêt. Le cadavre juvénile est plus loin dans un endroit secret, dont la visite est remise au lendemain. En attendant la nuit sera longue, pleine de cris, de clôture électrique qui se brise, de générateur saboté, par le monstre ? Le lendemain matin, les reportes se réveillent pour voir le chasseur partir précipitamment avec son acolyte dans le seul véhicule disponible. Ça en va pas très bien et ça va aller de mal en pis.

SI la formule est éculé car abusivement utilisée depuis THE BLAIR WITHCH PROJECT, on a droit à une versio efficace du concept et surtout des virages dans le scénario qui vont aboutir sur une fin non prévisible qui réussit à étonner. Le ton est sérieux et les acteurs semblent chevronnés, particulièrement Frank AShmore, vétéran de la télévision, dans un rôle pas très sympathique. On a aussi bien intégré la mythologie ou les témoignages de rencontres, devenus légion depuis des années. C’est donc une pièce intéressante à ajouter au tableau de chasse de tout amateur de cryptozoologie simiesque dont les attentes ne doivent pas être trop élevées, il faut l’admettre.

bigfootlostcoasttapes



There are no comments yet, add one below.

Leave a Comment


You must be logged in to post a comment.



Go to the top of the page