Les découvertes de JohnnyComix [Édition février 2014]

15
Fév
2014

Eh oui! La famille GDG s’agrandit. Un nouveau collaborateur apparaît cette semaine, notre ami Johnny Comix qui viendra partager avec vous les rencontres exceptionnelles qu’il fait dans le milieu de la B.D.

Nous connaissons tous les produits Marvel, DC Comics et d’autres éditeurs qui prennent d’assaut les librairies autour de nous. Mais rare sont les moments où on nous présentent ceux qui travaillent de toutes leurs force à produire des bande-dessinées hors normes, qui ne se moulent pas aux grands éditeurs de ce monde. Pour mieux découvrir ces petits bijoux précieux, Johnny Comix nous invite dans son antre afin de rencontrer ses artistes qui valent le coup d’oeil!

crayon

 TO GET HER – Bernie Mireault

C’était le milieu de l’après-midi. Bernie devait arriver d’un moment à l’autre. Heureusement qu’il n’y avait pas eu trop de clients à la librairie cette journée-là, car il y avait déjà un moment que Roberto était affairé à réparer le système informatique. Mais cela ne m’avait pas empêché d’attendre l’arrivée de Bernie Mireault et sa nouvelle bande dessinée fraîchement imprimée avec beaucoup d’anticipation.

Bernie MireaultJe l’avais rencontré il y a plusieurs années lors d’un événement B.D. du festival Fantasia à Montréal. Il était un des artistes qui avaient une séance de dédicace à notre kiosque. Au lieu d’y mettre seulement sa signature, c’est avec beaucoup de générosité qu’il s’était mis à dessiner et d’ajouter plein de nouveaux détails dans les pages de mes copies de The Jam et The Blair Witch Chronicles. Je l’avais donc contacté des années plus tard pour lui demander de participer à la première édition du collectif promotionnel produite par ma librairie, La Boîte à B.D. Le Comic Book. C’est à ce moment que j’ai appris qu’il avait passé plusieurs années à travailler sur un projet personnel et que son roman graphique était sur le point d’être imprimé. Huit ans de conception, d’écriture et de dessins suivis du montage, la mise en page et de l’infographie grâce à une bourse du Conseil des Arts du Canada. Il n’y avait pas d’éditeur intéressé à publier son oeuvre. Une autre bourse, un Xéric Grant, lui a permis de l’imprimer. Il lui restait encore un énorme détail à régler; celui de présenter sa bande dessinée aux amateurs du genre. Il me demanda donc si je serais intéressé à lui en acheter pour la librairie. L’ordinateur ne fonctionnait toujours pas quand Bernie Mireault arriva avec une lourde boîte pleine d’aventures.

Après les échanges de politesses, j’allais enfin découvrir le fruit de son travail. C’est avec trépidation que j’ouvris la boîte savamment emballée pour découvrir «TO GET HER». Photo 005En l’examinant pour la première fois j’ai tout de suite reconnu le style d’illustration de Bernie mais en observant de plus près, on voyait que c’était du travail de longue haleine. Je le parcourais tout en tentant de ne pas échapper une seule des explications de Bernie à propos de son œuvre. Je retrouvais avec joie Gordon Kirby et Janet Ditko, des personnages de The Jam qui avaient mûri et évolués avec leur créateur. Roberto avait quitté la boutique avec l’ordinateur sous le bras et Bernie venait de partir aussi, me laissant seul avec Gordon et Janet. Je m’immisçais alors dans leur relation amoureuse, ou les motivations d’un modeste auteur de bandes dessinées sont incomprises par sa compagne, et me demandant ou cesse l’auto-biographie et où débute la fiction.

http://youtu.be/sxAN7qThxwA

 

Jean Marquis
jean

Passionné par la science-fiction et les bandes dessinées depuis un très jeune âge, Jean Marquis a transformé sa passion en gagne pain en ouvrant sa propre boutique de b.d. américaines. Au fil des années et des rencontres, la petite librairie a fait beaucoup de chemin en accueillant des titres européens et québécois et en produisant sa propre publication annuelle : La Boîte à B.D. Le Comic Book. Cette expérience lui a donné le gout d’aller plus loin avec quelques collaborations avec des illustrateurs dont Pierre et La Pierre avec David Therrien, The Briefcase avec Laurent Castille et un court récit de Heroes of the North avec Andre St-Amour.

 

Pour d’autres articles parlant de ce projet:
Allez voir le texte de Bernie Mireault en cliquant ICI. ou celui de Jean-Dominic Leduc en allant .

Notez que peu de librairies offrent cette bande-dessinée.
Vous pouvez vous procurer TO GET HER chez :
– La Boîte à B.D., 3161B DagenaisOuest, Laval
– Studio9, 5835 St-Hubert, Montréal
– The Beguiling, 601 Markham St, Toronto

Vous pourrez aussi lire un nouveau récit de l’excellent Bernie Mireault dans le prochain volume de Heroes of the North dont les détails se retrouvent sur leur site (ICI).



One Comment


Trackbacks and Pingbacks

Leave a Comment


You must be logged in to post a comment.



Go to the top of the page