La BD à saveur sociale

08
Mar
2014

Alors que les villes sont assaillies par l’embourgeoisement à outrance, Richard Suicide (Richard Beaulieu) s’est appliqué à faire ressortir l’humanité derrière la pauvreté qui est malheureusement rejetée du revers de la main. N’est-il pas difficile de se départir de ses vieux souvenirs parce qu’il font partie de ce qu’on est? L’auteur utilise efficacement la bande-dessinée pour amener les lecteurs à observer notre société d’un œil différent. À travers ses jeux de phonétiques et son trait gras, il donne vie à des personnages inspirés de la réalité du quartier Centre-Sud. Même si les illustrations peuvent sembler lourdes par leur décor chargé, la douceur de la couleur vient modifier cet effet en le rendant presque léger. Un album qui promet d’être fort agréable à lire!

chroniquescentresud

Qui sera l’héritier du Bison? C’est ce que nous saurons mardi le 11 mars lors du lancement tant attendu de la 15e  publication des Éditions Pow Pow. C’est donc un rendez-vous à 17h au Cheval Blanc (809 Ontario est, Montréal). Venez mettre la main sur un exemplaire fraichement imprimé et recevez en prime un des ex-libris à tirage limité, sérigraphiés par Simon Bossé. Nous y seront! Et vous?

Chroniques du Centre-Sud

Résumé: Installé depuis une vingtaine d’années dans le mythique Centre-Sud de Montréal, Richard Suicide signe enfin la toute première étude anthropologique sérieuse – sous forme de bande dessinée – sur la faune (houblonnée) et la flore (gastrique) du vénérable quartier.

Fiches pratiques et graphiques explicatifs à l’appui, l’auteur livre entre deux brosses un portrait touchant de ces éclopés qui se sont enfargés dans la rue Sherbrooke pour ensuite débouler la côte jusqu’à Ontario. Ses semblables, ses frères.

 

 

Titre : Chroniques du Centre-Sud
Auteur : Richard Suicide
Date de parution : mars 2014
Éditeur : ÉDITIONS POW POW



There are no comments yet, add one below.

Leave a Comment


You must be logged in to post a comment.



Go to the top of the page