Et si on en parlait?

07
Mar
2017
microphone-1-banniere

Que l’on soit participants ou organisateurs, on a tous déjà été confrontés à des stéréotypes et même parfois à des erreurs sexistes. Pourtant, la majorité partage des valeurs d’égalité où chacun devrait pouvoir choisir un rôle modelé selon ses désirs. Malheureusement, certains malaises persistent, parfois même des agressions se sont produites dans des milieux pourtant bien intentionnés. D’où la création d’un groupe dont le but est de sensibiliser au sexisme dans le jeu de rôle : La Sororité de Mélusine.

melusines 1 Depuis deux ans, la caravane des Mélusines sillonne les Grandeurs Natures (GN) québécois pour sensibiliser les participants et organisateurs à cette problématique.

Nous avons eu le plaisir de rencontrer l’une d’entre elles, Mélanie Poirier, lors du Festival Draconis et nous avons appris qu’en plus d’échanger avec les gens sur place, amasser des statistiques pour mesurer l’ampleur du phénomène, cette trentaine de femmes travaille à encourager les personnages diversifiés ainsi qu’à augmenter la visibilité des femmes dans les GN. Certains hommes ont même choisi de se joindre à elles en formant le groupe des Lusignants.

melusines 4Souhaitons qu’avec le temps, les organisateurs de GN leur ouvrent de plus en plus leur porte, car La Sororité de Mélusine et les Lusignants sont loin d’apposer des étiquettes. Au contraire! Ils donnent de leur temps pour faire évoluer les pensées pour le bien commun.

Longue vie aux Mélusines et Lusignants!

 



One Comment


Trackbacks and Pingbacks

Leave a Comment


You must be logged in to post a comment.



Go to the top of the page