Easy AdSense by Unreal
» [Jeux de Rôle] Big Eye, Small Mouth / La Horde Geek

[Jeux de Rôle] Big Eye, Small Mouth

17
juin
2014
272px-BESMbigger

Je n’ai jamais été un grand amateur d’anime japonais ni de manga, mais je fus toujours entouré de grands fans de ce genre de bandes dessinées. Cependant, lorsqu’un de mes amis me fit découvrir le jeu de rôle Big Eyes, Small Mouth, je fus fort impressionné.

Je n’étais jamais tombé auparavant sur un système de jeu qui permettait autant de liberté de création et de possibilités. Ce jeu permet tellement tout que j’ai pu facilement quitter le créneau du manga pour élaborer des histoires dans des genres totalement différents.

Type de Jeu : Anime / Manga

Année de Publication : 1997 (Première édition), 2001 (Seconde édition), 2007 (Troisième édition)

Éditeur : Guardian of Order / ArtHaus Games / White Wolf Publishing

Univers : Le jeu BESM ne comprend pas un univers propre. En fait, il s’agit d’un système de règles qui s’appliquent à un paquet d’univers possibles : ceux des animes et des mangas. Bien que des univers comme Centauri Knights, Sailor Moon et Demon City Shinjuku se basent sur le système de BESM et de son Tri-Stat System, n’importe quel monde de manga pourrait devenir le théâtre d’une partie de BESM. Que ce soit Avatar, Pokemon ou Death Note, rien n’est impossible avec ce système.

Règles : Big Eyes, Small Mouth s’appuie sur le Tri-Stat System, inventé par l’auteur du jeu Mark C. Mackinnon. Ce système, comme son nom l’annonce, s’articule autour de trois caractéristiques : le Corps (Body), l’Esprit (Mind) et l’Âme (Soul). Le jeu se joue avec deux dés à six faces et la création de personnages s’effectue par l’achat de compétences et de pouvoirs à l’aide de points de création prédéterminés par le Maître de Jeu.

Les pouvoirs et les compétences peuvent être limités par le genre d’univers mis en place par le Maître de Jeu. Si, par exemple, la partie se passe dans l’univers de Pokemon, les pouvoirs magiques et les compétences avec les armes à feu seront mis de côté pour prioriser les créatures magiques et les compétences sociales.

Pour : Ce jeu permet une flexibilité extraordinaire, des concepts uniques et des pouvoirs dignes des meilleures séries d’anime. Avec ce jeu, il est autant possible de personnifier le conducteur d’un robot géant dans une mégapole post-apocalyptique qu’un loup-garou poète dans une Italie gothique. Tout y est possible et fortement recommandé.

Contre : La création de personnages et l’élaboration d’un univers de jeu peuvent prendre beaucoup plus de temps aux joueurs et aux maîtres de jeux que bien d’autres jeux de rôle, ce qui peut décourager les nouveaux tentant l’expérience pour la première fois.

Informations Pratiques : Il existe diverses variantes de ce jeu qui parfois l’encadre plus ou le fait ressembler à Donjons & Dragons avec ses dés à multiples facettes. Des extensions du jeu ont permis également d’approfondir certaines catégories d’univers de jeu (combat à l’arme à feu, la science-fiction, les robots géants, l’horreur gothique, etc.).

Ma Note : 8 / 10



2 Comments


Trackbacks and Pingbacks

Leave a Comment


You must be logged in to post a comment.



Go to the top of the page