LOST IN SPACE 2018

17
Mai
2018

LOST IN SPACE – Matt Sazama, Burk Sharpless avec Molly Parker, Toby Stephens, Maxwell Jenkins, 2018, États Unis, 10 épisodes, format 1hr

L’émission originale a durée 83 épisodes de 1965 à 1968. L’idée semble farfelue: reprendre Perdus dans l’Espace qui, si elle était dramatique durant une bonne partie de la première saison, a dégénérée en farce outrancière à une époque ou la comédie pouvait devenir payante devant la concurrence de Batman avec Adam West. Hors donc, on aura droit cette fois-ci à une famille recomposée et aux prises avec des tiraillements psychologiques récurrents de nos jours. Comme dans le remake de la série Le Prisonnier qui changeait le décor d’une île en désert, ou vont-ils prendre leurs idées, au lieu d’arriver sur une planète désertique on arrive dans des montagnes bien froides. On les quittera pour arriver dans la forêt de Vancouver utilisée par la majorité des séries américaines. Au lieu d’une famille seule, les Robinson font partie d’un groupe partis coloniser une nouvelle planète, ce qui n’est pas sans rappeler la série Earth 2 et ses colons qui ont toutes les difficultés du monde à travailler en groupe. Le Docteur Smith est maintenant une femme, les changements de sexe sont aussi fréquent maintenant, il suffit de penser à Battlestar Galactica et son Starbuck. La transformation la plus étonnante est le robot, devenu extraterrestre, et introduit comme une menace mortelle. Quand au Major Don West, il est dans un autre vaisseau et dans cet exode qui semble si bien planifié, il est contrebandier d’alcool, pour se faire de l’argent, sur une planète sans système monétaire.

Plus positivement, Netflix a donné au projet un budget confortable et des effets spéciaux de qualité. On a entre autre à la réalisation le réputé Neil Marshall qui a réalisé des épisodes spectaculaires pour Game of Thrones. Les actrices et les acteurs, y comprit les enfants-ados sont très bons. J’ai particulièrement apprécié la chimie des deux plus jeunes, Will et Penny. Quelques motifs de l’original reviennent. Par exemple le Dr Smith va réussir un temps à mettre le robot sous son emprise, pour le grand malheur des Robinson. On a remplacé le chimpanzé aux grandes oreilles des années 60 par une poule, dont West s’occupe comme la prunelle de ses yeux.

L’aspect coopération difficile entre les colons, un motif auquel on est bien habitué, voir les survivants de The Walking Dead, et qui irrite parfois, sera effacé puisque visiblement, la famille Robinson, West et Smith seront réellement Perdus dans l’Espace pour la suite. J’ai donc une opinion encore mitigée, mais ceux et celles qui voient la série sans connaître l’original semblent mieux apprécier. Mario Giguère



There are no comments yet, add one below.

Leave a Comment


You must be logged in to post a comment.



Go to the top of the page