Griffes et Décrépitude au menu pour Halloween

22
Oct
2014
Nocture bannière

En ces jours précédant Halloween, l’équipe de La Horde Geek vous a préparé quelques suggestions de lectures qui vous mettront dans l’ambiance de la fête de l’horreur par excellence. Pour commencer cette série, rien de mieux qu’un recueil de plusieurs auteurs afin de découvrir ou retrouver des styles d’écriture qui nous plaisent. Nocturne est donc une lecture profitable pour cette fonction.

Nocture charmes de l effroiLe fanzine Nocturne, publication franco-canadienne contenant des textes d’horreur, d’épouvante et de fantastique, a fait paraître un numéro particulièrement intéressant cette année: Griffes et Décrépitude.

On y trouve un texte d’Alice Ray, Elle, qui met en scène une maison étrange, où elle explore avec doigté les limites entre la réalité et l’imaginaire. Fort heureusement, elle évite les clichés de la maison hantée que nous avons vus à toutes les sauces.

Le diable et la Diva de Frédéric Gaillard aborde d’une façon artistique, le sanglant, ou «gore» pour les intimes. Un texte aux personnages bien campés qui démontrent jusqu’où certains sont prêts à aller pour avoir le succès.

Guillaume Lemaître dans sa nouvelle intitulée Derrière la cicatrice, arpente les sentiers délicats d’un sujet tabou avec une approche un peu tordue. Âme sensible s’abstenir.

Aurélie Wellenstein donne vie à des créatures entre les zombies et les pestiférés dans Blandine et les Jags. L’équipe a particulièrement aimé l’époque où ils évoluent, car il peut autant s’agir d’un passé ou d’un futur possible.

Mais ce n’était que des hommes, enveloppés dans des bandages et vêtus de hardes sales, qui avançaient en chancelant.
L’un d’eux perdait des pans entiers de peau. Ses os gris-noir apparaissaient dans les trous des plaies.
La plupart claudiquaient sur leurs moignons.

Nocturne été 2014De son côté, l’auteur Nicolas Cluzeau ratisse les profondeurs obscures des liens relationnels avec une chute qui laisse place à l’imagination dans son texte, L’éveil.

La nuit du Sabbat de Julien Noël est particulièrement agréable à lire avec l’écriture poétique de son auteur.

La vieille dame, qui pouvait compter sur les doigts de ses deux mains parcheminées tous les bals musettes où elle s’était rendue sur sa vie entière, était en route pour la rave party la plus déjanté qui soit, celle qui ne peut être comparée à aucun divertissement d’humains, à aucun événement advenu sur la surface de la Terre.

Les amateurs de Donjon & Dragon et de fantastique ne seront pas en reste. Repas Froid de Marc Oreggia nous plonge dans un univers à saveur de chevalier et laisse le lecteur sur une note qui le fera sourire.

Finalement, Emanuelle D’Arzon nous présente une nouvelle aux descriptions si détaillées dans l’horreur que certaines personnes du comité de lecture en ont eu le souffle presque coupé. La valse du chat donne aussi lieu à un combat artistiquement bien orchestré qui donne du rythme à la trame narrative.

Bref, il nous tarde de lire le prochain numéro, Abysses et Servitude. Pour plus d’informations, vous pouvez suivre Nocturne sur les réseaux sociaux suivants: Facebook EN CLIQUANT ICI et Twitter EN CLIQUANT LÀ. Les numéros de Nocturnes: Griffes et Décrépitude sont disponibles aussi sur Amazone SUR LE LIEN SUIVANT.



There are no comments yet, add one below.

Leave a Comment


You must be logged in to post a comment.



Go to the top of the page