Le mois de février est idéal pour redécouvrir la littérature. Un breuvage chaud à portée de main, un bon livre devant soi et nous voilà repartis pour de formidables aventures. Voici donc quelques oeuvres qui ont attiré notre attention par leur qualité exceptionnelle.

Le Potager

Les scénarios post-apocalyptiques sont courants ces dernières années. Néanmoins, Marilyne Fortin nous présente une apocalypse insidieuse qui s’est infiltré dans la vie de ses personnages avec son roman Le Potager aux Éditions Québec-Amérique. Elle met en scène un couple de jeunes parents qui voit leurs univers changer à cause de l’Ebola. Avec l’aide de ses voisins, ils cultivent un potager pour s’assurer d’avoir toujours un peu de nourriture sous la main. Mais jusqu’où iront-ils pour le protéger?  Des références historiques pimentent agréablement le récit dont la trame narrative nous garde en appétit. Bref, un livre à savourer copieusement!

 

 

5 balles dans la tête

Les Éditions Québec-Amérique ont publié cet automne un recueil de récits de guerre de Roxanne Bouchard intitulé 5 balles dans la tête. Après avoir rencontré une vingtaine de militaires qui se sont ouverts sur leur aventure en Afghanistan, l’auteure met en lumière leur réalité. De l’arrivée, en passant par les moyens pris pour tenter de sauver des vies, pour terminer par la relève locale ainsi que le retour qui laisse un arrière-goût, Roxanne Bouchard dresse un portrait réaliste et sans lunettes roses. À lire sans modération pour quiconque aime voir l’autre côté de la médaille.

 

 

Anna Caritas – Le sacrilège

Pour les jeunes geeks qui aiment les sensations fortes, Les Éditions Les Malins nous présentent Anna Caritas- Le Sacrilège, un roman d’horreur hors du commun de Patrick Isabelle. Rien ne va plus au collège Anna Caritas après le retour de Marianne Roberts. Elle semble avoir enclenché une série d’événements étranges et incroyables. La petite ville de Saint-Hector est secouée par un ennemi invisible que William Walker et ses amis devront affronter en se tournant vers celle qu’il essayait d’éviter à tout pris: Marianne.

Même si on ne réinvente pas la roue, ce roman dynamique et glauque nous transporte dans un univers soigneusement dépeint par l’auteur. L’intrigue est assemblée avec soin pour nous mener vers une finale intéressante. Frissons et ambiance sont au rendez-vous.

 

Tuxedo Kid – La beauté du diable

Le 6 février dernier, les éditions Septentrion ont publié un roman historique rempli de corruption et de moralité douteuse: Tuxedo Kid de Raymond Ouimet.

L’auteur met en scène Léo-Rhéal Bertrand, un psychopathe manipulateur du XXe siècle qui malgré qu’il fréquentait assidûment l’église et était très charismatique, était redoutable. Sa première femme meurt noyée dans un accident d’automobile alors qu’il était présent, ce qui sème le doute sur son innocence, mais c’est lorsque sa seconde femme meurt dans un incendie à leur chalet que sa culpabilité est plus grandement soupçonnée. C’est ainsi que l’on revit l’enquête détaillée de l’une des affaires les plus médiatisées des années 1930-1950. On y retrouve avec plaisir des vedettes du passé tels que le maire de Montréal Jean Drapeau, le juge François Caron et le juge Valmore Bienvenue. Une oeuvre passionnante qui nous plonge dans ce passé pas si lointain.

 

 

Klonk

Ceux qui ont connu la série originale, publiée entre 1993 et 2004, seront ravis de savoir que les Éditions Québec Amérique nous présentent une nouvelle édition de Klonk, écrit par François Gravel, agrémentée de nouvelles illustrations en couleurs de Pierre Pratt.

On y retrouve Fred qui est condamné à passer ses récréations dans la grande salle de l’école, car il s’est cassé une jambe. C’est là qu’il fait la connaissance de Klonk, un étrange garçon qui disparaît dès qu’il se met à lire. Un bel enchevêtrement de réalité et de fantastique qui plaira aux petits et grands lecteurs.

 

 

À surveiller…

La Maison des viscères publiera dans les prochaines semaines un nouveau roman d’un des maîtres de l’horreur, Frédérick Durand: Quinze croix pour le lys rouge. Ce «slasher» d’inspiration québécoise promet d’être sanglant à souhait. La couverture n’est pas encore disponible, mais nous savons qu’elle sera réalisée par Filip Ivanović, un artiste visuel que l’on connaît pour avoir contribué au jeu Dead By Daylight.

Les plus intellectuels d’entre nous seront heureux d’apprendre que les éditions Septentrion publiera le 27 février prochain un essai de notre ministre de l’éducation, Sébastien Proulx: Un Québec libre est un Québec qui sait lire et écrire. Il y décrit sa vision de la place de l’éducation au Québec et ses pistes de réflexion. Nous suivrons ce dossier avec beaucoup d’empressement!

« La culture générale est cette clef qui nous donne accès au monde, à sa diversité, à son histoire, à ses cultures. La littérature reste un ancrage de civilisation dans un monde dominé de plus en plus par l’écran et l’immédiat. Nous sommes une société de l’écrit et c’est la littératie qui nous donne la possibilité de nous épanouir. L’alphabétisation est un des plus grands devoirs de l’État. »

Sébastien Proulx

 

 



There are no comments yet, add one below.

Leave a Comment


You must be logged in to post a comment.



Go to the top of the page