GODZILLA City on the Edge of Battle

22
Sep
2018

GODZILLA: CITY ON THE EDGE OF BATTLE aka Gojira:kessen kidô zôshoku toshi – Hiroyuki Seshita, Kôbun Shizuno 2018, Japon, 101m

On a terminé. le film précédent avec un échec pour la mission des humains retournés sur Terre. Ils n’ont pas éliminé Godzilla, ils en ont éliminé un et un plus colossal et puissant se pointe le nez. Les survivants doivent rapidement contacter le vaisseau colonie sous peine de rester coincé à jamais dans un environnement plus qu’hostile. Après avoir rencontré des humanoïdes, ils apprennent que leurs armes sont fait avec le nano métal de Mechagodzilla. Les Bilusalido qui sont avec les humains sont réjouis par cette découverte et veulent repartir l’usine qu’ils connaissent bien, pendant que les Exifs prêchent la prudence à Haruo Sakaki, devenu le leader de ceux qui ont décidé de rester sur place pour anéantir Godzilla et reprendre le contrôle de la terre. C’est une question de vengeance pour Haruo. Rien ne s’annonce facile.

Les prémisses du récit étant bien établies dans le film précédent, il est plus intéressant ici d’approfondir nos connaissances sur les différentes races qui collaborent. On continue les clins d’oeil à la série originale avec deux soeurs identiques, belle références aux servante de Mothra. Je croyait bien que MechaGodzilla serait présent en tant que robot fonctionnel, mais c’est sa technologie, son avancé de métal presque intelligent qui est en fait présent. Les Bilusalido surprennent encore plus, prenant des décisions qu’aucun humain n’oserait accomplir. L’animation est toujours intéressante et le final annonce un troisième flm, avec la présence d’une curieuse version de King Ghidora, qui laisse entrevoir une conclusion fascinante. Mario Giguère

 



There are no comments yet, add one below.

Leave a Comment


You must be logged in to post a comment.



Go to the top of the page