FRAGILE

28
Jan
2016

FRAGILE – Jaume Balagueró avec Calista Flockhart, Richard Roxburgh, Elena Anaya, Yasmin Murphy, 2005, Espagne/Royaume Uni, 101m

Alors qu’un hôpital se prépare à déménager ses derniers enfants, une vague de fractures d’origine inconnue cause des maux de tête à l’administration. Une nouvelle infirmière au passé trouble, Amy (Calista Flockhart), s’attache à la petite Maggie, qui lui parle la « fille mécanique » qui vivrait au deuxième étage, condamné. Alors que le mauvais temps empêche leur déplacement, les enfants semblent à la merci d’une présence fantomatique mal intentionnée. Amy cherche à savoir qui et pourquoi.

Si les précédents films de Balaguero n’arrivaient pas à me convaincre totalement, Fragile remplit ses promesses et s’avère un excellent mystère de l’au-delà. On note encore un travail remarquable de la trame sonore et du montage, des éléments essentiels dans un sous-genre qui compte trop de films tonitruants et sans réelles surprises. Il est également surprenant de voir une Calista Flockhart si efficace dans un rôle dramatique ou on ne l’aurait jamais imaginée auparavant. D’ailleurs les castings de Balagueron sont très efficaces et sa mise en scène met en valeur ses acteurs, jamais au détriment de l’histoire. Tout tourne donc autour de cette mystérieuse « mechanic girl » dont les apparitions rapides sont toujours efficaces et prenantes. Il y a un bon twist final et, bref, je suis comblé par ce film de fantôme qui confirme Balaguero au rang des nouveaux réalisateurs à suivre sans faute. Mario Giguère

fragile-2

 



There are no comments yet, add one below.

Leave a Comment


You must be logged in to post a comment.



Go to the top of the page